unnamed.jpg

La Réflexologie faciale

La réflexologie faciale est une technique de réflexologie à part entière qui utilise comme micro-système le visage ou différentes parties du visage et de la tête : le nez, le menton, l’arcade sourcilière, les oreilles, etc.

 

La forme la plus connue a été développée au Vietnam dans les années 80 et s’appelle

le « diên chân ». Cette méthode utilise plus de 500 points réflexes répertoriés sur

le visage et le crâne.

Par la Réflexologie Faciale, l'énergie se réveille et circule, ce qui permet aux organes de retrouver naturellement et sans aucun danger leur vitalité et leur bon fonctionnement...

La réflexologie faciale est une méthode naturelle d'accompagnement de la douleur et des troubles fonctionnels. Elle permet de soulager les maux les plus variés.

Le visage est considéré comme lieu d'information et de contrôle de tout fonctionnement du corps. "Chaque point réflexe est un émetteur-récepteur vers l'organe correspondant et intervient tant dans le processus de traitement que l'auto-régulation".


Le principe de la Réflexologie Faciale consiste donc en la stimulation des zones réflexes en relation avec les organes ou les zones en manque, ou en surplus d'énergie, de façon à rétablir l'équilibre et permettre au corps de s'auto-réguler et s'auto-guérir.

1.dien chan face.jpg

Contre-indications :

IL n'y a pas de contre-indication en réflexologie faciale, il faut simplement  faire attention dans deux cas précis :

- Pour les femmes enceintes : à partir de 3 mois de grossesse, il faut toujours faire attention à ne pas déranger le bébé avec les stimulations des zones situées sous la ligne horizontale du nez. En effet les organes internes se retrouvent assez comprimés par la présence du bébé.

- La pression artérielle : si le patient suit un traitement médicamenteux, il ne faut pas intervenir. En effet, le médicament permet de stabiliser la pression et stimuler certains des points, peut rompre cet équilibre.

L’objectif de la réflexologie faciale est de rétablir l’équilibre de l'organisme en déclenchant le processus d’auto-régulation. Si cet équilibre est atteint grâce à un traitement chimique, il est fortement déconseillé d’intervenir.

La stimulation pour un enfant, une personne âgée ou une personne très fatiguée doit être moins longue de 10 minutes (1/2 moitié moins de temps).